top of page

Louis Pasteur



Louis Pasteur était un biologiste et chimiste français qui a apporté d'énormes contributions à la théorie des germes, à la prévention de la détérioration des aliments et au contrôle des maladies.

Pasteur a découvert que le processus de fermentation pouvait être arrêté en faisant passer de l'air (oxygène) à travers le fluide de fermentation, un processus connu aujourd'hui sous le nom d'effet Pasteur. Cela l’a conduit à introduire les termes aérobie et anaérobie pour désigner respectivement les organismes qui vivent en présence ou en absence d’oxygène. Il a en outre proposé que les phénomènes se produisant lors de la putréfaction (pourriture) soient dus à des germes spécifiques qui fonctionnent en conditions anaérobies.

 

Pasteur a appliqué ses connaissances sur les microbes et la fermentation aux industries du vin et de la bière en France, sauvant efficacement les industries de l'effondrement dû aux problèmes liés à la production et à la contamination survenue lors de l'exportation. Pour éviter toute contamination, Pasteur a utilisé une procédure simple : il a chauffé le vin à 50-60 °C (120-140 °F), un processus désormais universellement connu sous le nom de pasteurisation. Aujourd'hui, la pasteurisation est rarement utilisée pour les vins bénéficiant du vieillissement, car elle tue les organismes qui contribuent au processus de vieillissement, mais elle est appliquée à de nombreux aliments et boissons, en particulier le lait. Pasteur a également mis au point une méthode de fabrication de la bière qui évite la détérioration du produit pendant de longues périodes de transport sur les navires.

 

Pasteur a également montré que le bouillon de bœuf pouvait être stérilisé en le faisant bouillir dans un flacon à « col de cygne », doté d'un long col courbé qui emprisonne les particules de poussière et autres contaminants avant qu'ils n'atteignent le corps du flacon.

 

Cependant, si le bouillon était bouilli et que le col du flacon était cassé après l'ébullition, le bouillon, réexposé à l'air, devenait finalement trouble, indiquant une contamination microbienne.

 

Ces expériences ont prouvé qu'il n'y avait pas de génération spontanée, puisque le bouillon bouilli, s'il n'était jamais exposé à nouveau à l'air, restait stérile.

 

Louis Pasteur est rapidement devenu un éleveur expert de vers à soie et a identifié les organismes à l'origine de la maladie du ver à soie. Il a sauvé l'industrie de la soie grâce à une méthode qui a permis de conserver des œufs de vers à soie sains et d'éviter leur contamination par les organismes pathogènes.

 

Pasteur a développé le principe général de la vaccination et a également contribué aux fondements de l’immunologie. La première découverte importante de Pasteur dans l’étude de la vaccination remonte à 1879 et concernait une maladie appelée choléra du poulet. Il a inoculé la forme atténuée à des poulets et démontré que les poulets étaient résistants à la souche totalement virulente.

 

Pasteur a commencé à étudier le charbon en 1879. Pasteur voulait appliquer le principe de la vaccination au charbon. La procédure de vaccination impliquait deux inoculations à des intervalles de 12 jours avec des vaccins de puissances différentes.

 

 Un vaccin, issu d'une culture à faible virulence, a été administré à la moitié des moutons et a été suivi d'un deuxième vaccin issu d'une culture plus virulente que le premier. Deux semaines après ces inoculations initiales, les moutons vaccinés et témoins ont été inoculés avec une souche virulente de charbon. En quelques jours, tous les moutons témoins sont morts, alors que tous les animaux vaccinés ont survécu. Cela a convaincu beaucoup de gens que le travail de Pasteur était effectivement valable.

 

Ses recherches sur les animaux infectés par des microbes pathogènes et ses études sur les mécanismes microbiens provoquant des effets physiologiques nocifs chez les animaux ont fait de lui un pionnier dans le domaine de la pathologie infectieuse.

 

 

Resources:

 

 

0 vue0 commentaire

Comentarios


bottom of page