top of page

Orishas


Un orisha est un dieu qui reflète l'une des manifestations du Dieu suprême/le Père Tout (Eledumare, Olorun, Olofi) dans la religion yoruba. Ils gouvernent les forces de la nature et les efforts de l'humanité. Ils se reconnaissent et se reconnaissent à leurs différents nombres et couleurs qui sont leurs marques. Les orishas sont souvent mieux compris en observant les forces de la nature sur lesquelles ils règnent. De nombreux orishas ont trouvé leur chemin vers la majeure partie du Nouveau Monde à la suite de la traite des esclaves dans l'Atlantique et s'expriment désormais dans des pratiques aussi variées que la Santeria, le Candomble, Trinidad Orisha, l'Umbanda et l'Oyotunji.

La vie quotidienne dépend d'un bon alignement et de la connaissance de son ori.

Ori signifie littéralement la tête, mais en matière spirituelle, cela signifie une partie de l'âme qui détermine le destin et le succès personnels.

Ashe est la force vitale qui traverse toutes les choses, vivantes et inanimées. Ashe est le pouvoir de faire bouger les choses. Ashe représente un lien avec la présence éternelle du Dieu Suprême, des Orishas et des ancêtres.

Les personnes qui croient aux orishas s'efforcent d'obtenir de l'ashe grâce à l'iwa-pele et, à leur tour, elles font l'expérience de l'alignement avec l'ori, qui est la paix intérieure et la satisfaction de vivre.

Iwa-pele signifie doux et/ou bon caractère.

Ashe est l'énergie divine qui vient d'Olodumare, le Créateur, et se manifeste à travers Olorun, qui gouverne les cieux et est associé au soleil. Ashe est parfois associée à Eshu, le messager Orisha.

Eleggua est le propriétaire des routes et des portes de ce monde. Il se tient au carrefour de l'humain et du divin, car il est l'enfant - comme messager entre les deux mondes. Eleggua est le premier et le plus important Orisha de la Santeria. Il est le propriétaire du carrefour, le témoin du destin et agit comme agent de liaison dans cette œuvre. Eleggua est souvent perçu comme un filou ou un enfant espiègle qui teste notre intégrité. Il a une relation très étroite avec l'orisha de la divination, Orunmila. Rien ne peut être fait dans les deux mondes sans sa permission. Eleggua est appelé avant tout autre orisha car il ouvre la porte entre les mondes et ouvre nos routes dans la vie.


Des noms: Eleggua, Elewa, Elegba

Alias: Saint Antoine

Couleurs: Rouge et noir

Nombres: 3 and 21

Prière: Echu oba lona tosi gbogbo ona ire o ache

Ogun est le dieu du fer, de la guerre et du travail. Il est le propriétaire de toute la technologie et parce que cette technologie partage sa nature, elle est presque toujours utilisée en premier lieu pour la guerre. Alors qu'Eleggua ouvre les routes, c'est Ogun qui dégage les routes avec sa machette. Ogun est un puissant guerrier, le forgeron divin qui fabrique des outils et des armes et l'Orisha le plus travailleur de tous. Ogun est le père de la technologie, le tranchant du couteau et la puissance du métal. Ogun est souvent perçu comme un homme puissant et musclé portant une jupe en fibre de palmier et portant une machette.


Des Noms: Ogun, Oggun

Alias: Saint Pierre

Couleurs: Vert et Noir

Nombres: 7 and 3

Prière: Ogun oko dara obaniche aguanile ichegun ire

Oshosi est le troisième membre du groupe connu sous le nom de Guerreros ou Warriors, et est reçu avec Eleggua, Ogun et Osun afin de protéger l'initié Guerreros et d'ouvrir et de dégager leurs routes. Oshosi est le chasseur et l'éclaireur des Orishas et a assumé le rôle d'exécuteur de la justice pour Obatala avec qui il entretient une relation très étroite. Oshosi est le chasseur divin dont la flèche ne manque jamais sa cible. Il marche silencieusement à travers la forêt à la recherche de sa prière. Il est la force de la justice aveugle qui s'applique également à tous. Il est le meilleur ami d'Eleggua et d'Ogun et chasse souvent avec eux.


Des Noms: Ochosi, Ochossi, Oshosi

Alias: Saint-Norbert

Couleurs: Bleu et Ambre/ Bleu et jaune

Nombres: 3 and 7

Prière: Ochosi ode mata oba akofa aye o unso ire o wa mi Ochosi omode ache

Obatala est le père bienveillant de tous les orishas et de toute l'humanité. Il est aussi le propriétaire de toutes les têtes et de l'esprit. Bien que ce soit Olorun qui a créé l'univers, c'est Obatala qui est le créateur du monde et de l'humanité. Obatala est la source de tout ce qui est pur, sage, paisible et compatissant. Il a cependant un côté guerrier à travers lequel il fait respecter la justice dans le monde. Obatala est l'aîné des Orishas, ​​le propriétaire du tissu blanc, le roi de la paix et de la logique. Il nous encourage à faire preuve de diplomatie et de raison lorsque nous agissons et c'est souvent l'orisha qui arbitre les différends entre les autres orishas. Obatala est en fait un Orisha androgyne où la moitié de ses avatars sont des hommes et l'autre moitié des femmes. Il est donc possible d'avoir un Obatala féminin comme la route Obanla en plus des routes masculines comme l'Ayaguana. Le sanctuaire d'Obatala est placé plus haut que les sanctuaires des autres Orishas par respect pour son statut d'aîné. Il est souvent représenté comme un vieil homme noir aux cheveux blanc craie vêtu d'une robe blanche. Sa couleur est le blanc qui est souvent accentué de rouge, de violet et d'autres couleurs pour représenter ses différents chemins. Le blanc est le plus approprié pour Obatala car il contient toutes les couleurs de l'arc-en-ciel tout en étant au-dessus d'elles. Obatala est également le seul orisha qui possède à la fois des parties mâles et femelles.


Des Noms: Obatala

Alias: Notre-Dame de la Miséricorde

Couleurs: Blanc

Numéro: 8

Prière: Obatala oba laye ela iwo alara ache

* Obatala Obamoro's shrine draped in light lavender cloth with oke on the right and Agidai on the left.

Oya est la maîtresse des vents, du tourbillon et des portes du cimetière. Son chiffre est le 9 qui rappelle son titre de Yansa ou "Mère des Neuf" dans lequel elle règne sur les egun ou morts. Elle est également connue pour ses couleurs marron, ses motifs fleuris et ses neuf couleurs différentes. C'est une guerrière féroce qui part en guerre avec Shango (partageant la foudre et le feu avec lui) et était autrefois l'épouse d'Ogun. Oya est une guerrière féroce et l'Orisha du changement. Elle a pris le secret de lancer la foudre de Chango. Elle se bat avec des machettes et effraie Iku (la mort) avec son fouet à mouche de prêle. Elle est propriétaire des grilles du cimetière, mais n'habite pas le cimetière contrairement aux idées reçues. Elle réside sur la place du marché. Elle est représentée comme une guerrière puissante et agile portant une jupe de 9 couleurs différentes.


Des Noms: Oya, Yansa, Yansan

Alias: Notre-Dame de Candelmas ou Sainte Thérèse

Couleurs: Marron, rouge foncé ou multi-couleurs

Numéro: 9

* Oya et Ogun combattent côte à côte avec les pouvoirs de la foudre et du fer.

Oshun règne sur les eaux douces du monde, les ruisseaux, les ruisseaux et les rivières, incarnant l'amour et la fertilité. Elle est aussi celle que nous approchons le plus souvent pour nous aider en matière d'argent. Elle est la plus jeune des femelles orishas mais conserve le titre de lyalode ou grande reine. Elle guérit avec ses eaux douces et avec le miel qu'elle possède aussi. Elle est la femme fatale des orishas et a autrefois sauvé le monde en attirant Ogun hors des forêts en utilisant ses ruses féminines. Et sur son chemin ou manifestation d'Ibu Ikole, elle a sauvé le monde du courant d'air en s'envolant vers le ciel (se transformant en vautour dans le processus). Ikole signifie Messager de la Maison (d'olodumare). Pour cette raison, tous ceux qui doivent être initiés en tant que prêtres, quel que soit l'orisha qui gouverne leur chef, doivent aller à la rivière et rendre compte de ce qu'ils sont sur le point de faire. Elle se reconnaît dans les couleurs jaune et or et son numéro est le cinq. Les paons et les vautours sont à elle et nous les utilisons souvent pour la représenter. Quand Oshun a donné naissance aux Ibeji, ils étaient les premiers jumeaux nés et elle a été stupéfaite comme une sorcière. Elle a donné un coup de pied à l'Ibeji mais pour reprendre sa place dans la société. Oya a accueilli les Ibjeji et les a élevés comme leur mère adoptive. Les Ibeji sont représentés comme deux jeunes enfants ou bébés : un garçon nommé Taiwo vêtu de rouge et une fille nommée Kehinde vêtue de bleu. Alors que Kehinde est née deuxième, elle est considérée comme l'aînée des deux. Oshun est l'Orisha de la douceur, de l'amour et de la beauté. Elle est l'incarnation de la grâce féminine et est une coquette coquette. C'est une mère généreuse et aimante, mais elle peut aussi rapidement devenir amère si on lui fait du tort. Une fois qu'elle est aigre, elle est impitoyable et inflexible. Oshun peut accomplir des miracles indicibles. Elle est la plus jeune des orishas et est représentée comme une femme coquette et métisse vêtue de jaune, se regardant dans un miroir.

Des noms: Ochun, Oshun

Alias: Notre-Dame de la Charité de Cobre

Couleurs: Jaune et Or

Numéro: 5

Obba is the orisha of marriage and personal transformation. She was Chango's legitimate wife who was shunned after trying to ensnare Chango with witchcraft. She fled to the cemetery and underwent a powerful transformational journey that made her come into her true power. She is depicted as a homely woman, missing her left ear, wearing a head wrap to cover her wound.

Des Noms: Obba

Alias: Saint Catherine de Sienne

Couleurs: Marron, Opale et Corail

Numéro: 8

Orisha Oko est l'Orisha de l'agriculture et de la terre fertile. Il règne sur le mystère de la terre noire qui donne naissance aux récoltes et à la vie, à la fertilité et à la procréation. Il est souvent représenté comme un fermier travailleur qui porte un chapeau de paille et laboure la terre avec un attelage de deux bœufs.

Des Noms: Orisha Oko, Orichaoco

Alias: Saint-Isidore

Couleurs: Bleu Clair et Rose

Numéro: 7

Olokun est l'Orisha qui gouverne les profondeurs de la mer où la lumière ne touche pas. C'est un mystérieux Orisha et il y a un débat pour savoir si Olokun est un homme ou une femme. Il est un orisha primordial issu de sa propre cendre comme les premiers océans formés à la surface de la terre. Il rassemble les trésors engloutis et les âmes des noyés et règne depuis les profondeurs. Il n'est généralement pas représenté sous une forme humaine.


Des Noms: Olokun

Alias: None

Couleurs: Bleu foncé avec du vert

Numéro: 9

Orunmila est l'Orisha de la divination et le patron de la secte Ifa. Lui et Eleggua ont été témoins de tout le déroulement du destin et peuvent donc être consultés pour savoir où se dirige le destin d'une personne. Il a développé les oracles d'Ifa : les Ikines (noix de palme) et l'okuele (chaîne du devin). Ses prêtres sont connus sous le nom de Babalawos et fonctionnent exclusivement comme devins. Ils n'ordonnent pas les gens dans les mystères des orishas autres qu'Orunmila. Il est dépeint comme un homme noir ratatiné aux cheveux qui poussent, vêtu d'une tenue africaine traditionnelle portant son plateau de devin en bois. Orunmila est l'orisha de la sagesse, de la connaissance et de la divination. Il était le seul orisha autorisé à assister à la création de l'univers par Olorun et témoigne également de nos destins en devenir. C'est la source de son titre d'Eleri Ipin ou "Témoin du Destin dans sa création". Ses prêtres, les babalawos ou "Pères des Secrets" doivent se consacrer entièrement à la pratique de la divination et des arts qui l'accompagnent. À travers la Table d'Ifa, ses prêtres dévoilent les secrets de l'univers et les secrets du déroulement de nos vies. Ses couleurs sont le vert et le jaune qui reflètent la relation d'Orunmila avec Osayin (les secrets du monde végétal) et avec Oshun, qui est son apetebi avec qui il entretient une relation extrêmement étroite.

Des noms: Orunmila, Orunla, Orula

Alias: Saint François d'Assise

Couleurs: Jaune et vert (ou marron et vert)

Numéro: 16

Prière: Orunmila Ibikeyi Oludumare ela isode ache

Shango est le roi de la religion de Santería et était autrefois le quatrième roi (Alafin) de la ville d'Oyó en terre yoruba avant d'être défié et de devenir un Orisha. Il est l'Orisha de la foudre, du tonnerre et du feu, le propriétaire des tambours sacrés batá, le pouvoir de la passion et de la virilité. Changer est un homme à femmes et un charmeur. Changó est le maître de la danse, un guerrier féroce et un puissant sorcier qui crache du feu. Il est représenté comme un beau jeune homme portant une couronne et portant une hache à double tête. Peut-être le plus «populaire» des Orishas, ​​Shangó règne sur la foudre, le tonnerre, le feu, les tambours et la danse. C'est un guerrier Orisha avec un esprit vif, un tempérament rapide et des serments qui incarnent la virilité. Shangó a pris la forme du quatrième Alafin (roi suprême) d'Oyó sur terre pendant un certain temps. Il est marié à Obba mais a des relations avec Oyá et Òshun. C'est un Orisha au sang extrêmement chaud et volontaire qui aime tous les plaisirs du monde : la danse, le tambour, les femmes, le chant et la nourriture. Il est ocanami avec Elegguá, ce qui signifie qu'ils sont d'un seul cœur. Quand on le voit avec la rapidité avec laquelle la foudre fait peu de cas d'un arbre ou d'un feu. Ses enfants ont une capacité innée pour la divination. Pour reconnaître la grandeur de ce Roi, tous dans la religion se lèvent sur la pointe de nos pieds (ou se lèvent de leurs chaises si nous sommes assis) à la mention de son nom. Ses couleurs sont le rouge et le blanc et il se reconnaît dans les chiffres quatre et six. Il est le plus souvent représenté par une hache à double tranchant.

Des noms: Shangó, Changó, Sango Alias: Sainte Barbe Couleurs: Rouge et blanc Nombres: 6 Prière: Shangó obá adé ok I, obá ina, Alafin Oyó aché o. Aggayu est le père de Shangó à Santería. Certaines familles de dieux disent qu'il est le frère cadet de Shangó, mais ils sont liés les uns aux autres dans tous les cas. Aggayú est l'Orisha du volcan et le passeur qui emmène les gens de l'autre côté de la rivière. Certaines lignées l'appellent l'Orisha du désert. Son culte est étroitement lié à celui de Shangó. Il est représenté comme un homme trapu qui marche à grandes enjambées et porte une hache à double tranchant avec un double manche incurvé.

Des noms: Aggayú, Agajú, Aganyu, Aggayu Sola Alias: Saint Christophe Couleurs: Marron et Opale Nombres: 9 Yeguá est la fille spéciale d'Oduduwa qu'il gardait comme symbole de pureté et de chasteté. Malheureusement, sa pureté a été entachée lorsqu'elle a été violée par Changó. Elle est l'Orisha associée à la mort car elle gouverne la décomposition du corps dans la tombe et les mystères associés au processus de la mort. Elle est dépeinte comme une femme mystérieuse, retirée de la société résidant au fond d'une tombe.

Des noms: Yeguá, Yewá Alias: Notre-Dame de Montserrat Couleurs: Rose et Bordeaux Nombres: 7 or 9 Yemayá est la mère de tous les êtres vivants, la Reine du ciel, de la terre et de toutes les eaux. Elle réside dans l'océan et ses enfants sont innombrables comme les poissons dans la mer. Yemayá est également la mère de nombreux autres Orishas. En plus d'être une mère aimante, elle est une protectrice féroce. Elle peut se battre avec une machette ou un cimeterre et se baigner dans le sang de ses ennemis. Yemayá est souvent représentée comme une femme noire voluptueuse aux seins pleins vêtue de bleu. Yemaya vit et règne sur les mers et les lacs. Elle règne également sur la maternité dans nos vies car elle est la mère de tous. Son nom, une version abrégée de Yeyé Omo Eja signifie "Mère dont les enfants sont les poissons" pour rejeter le fait que ses enfants sont innombrables. Toute vie a commencé dans la mer, le liquide amniotique à l'intérieur du ventre de la mère est une forme de mer où l'embryon doit se transformer et évoluer sous la forme d'un poisson avant de devenir un bébé humain. De cette façon, Yemayá s'affiche comme une véritable mère de tous. Elle participe à l'abondance d'Olokin comme source de toutes les richesses qu'elle donne librement à sa petite sœur Osún. Elle s'habille de sept jupes bleues et blanches et comme les mers et les lacs profonds, elle est profonde et inconnaissable. Dans son chemin d'Okutti, elle est la reine des sorcières portant en elle des secrets profonds et sombres. Elle est le plus souvent représentée par les poissons qui sont ses enfants. Des noms: Yemayá, Yemoja Alias: Notre-Dame de Regla Couleurs: Bleu et clair (et blanc) Nombres: 7 (sept pour les sept mers) Prière: Iyá eyá ayaba Olin omá iré gbogbo swank Iyá

Babalu Aye est l'un des Orishas les plus aimés, vénérés et sollicités de notre religion. Il est l'Orisha de la petite vérole, des maladies contagieuses et de la guérison. À bien des égards, il est devenu le mécène moderne du VIH/sida et d'autres épidémies. Son culte est partagé avec le peuple Arara d'Afrique. Le nom de Babalu Aye était célèbre avec la chanson Babalu et chantée par Desi Arnaz en 1946. Babalu Aye est représenté comme un vieil homme couvert de variole, marchant sur des béquilles et accompagné de deux chiens.


Des noms: Babalu Aye, Babaluaye, Asojano Alias: Saint Lazare Couleurs: Blanc, bleu, marron et noir Numbers: 17

Posts récents

Voir tout
bottom of page